Respiration ventrale : Comment faire ?

Accueil Forums Gestion du stress & sophrologie Respiration ventrale : Comment faire ?

Ce sujet a 13 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  Laurent Bertrel, il y a 3 semaines.

  • Auteur
    Messages
  • #1480

    Stagiaire
    Participant

    Bonsoir,

    Je vous écris car je souhaiterais avoir quelques conseils au sujet de la respiration ventrale. J’éprouve quelques difficultés à la mettre en pratique et ai la sensation que mon ventre se bloque rapidement à l’inspire et ne va pas au bout de sa « capacité ». A l’expire j’éprouve également des difficultés à chasser totalement l’air vicié de manière naturelle, je veux dire que pour y arriver je dois rester très concentrée et je sens mon ventre se contracter ce qui m’empêche de rester dans un était total de relaxation. Auriez-vous éventuellement quelques conseils ou pensez-vous que cela viendra tout seul avec la pratique ?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Bonne soirée.

    Noé

  • #1481

    Laurent Bertrel
    Admin bbPress

    Bonjour Noé,

    Merci de votre message.

    La respiration ventrale est normalement notre respiration naturelle. Il suffit de regarder les bébés pour s’en rendre compte. Malheureusement, nous avons appris à respirer ensuite principalement avec notre cage thoracique, ce qui n’est pas optimum surtout dans une démarche de relaxation… Du coup, nous devons réapprendre à respirer de la bonne manière (d’abord par le ventre – pour la relaxation – puis la respiration peut ensuite continuer par le haut – pour une respiration complète – la cage thoracique, les épaules). Bien entendu, comme pour tout apprentissage, il faut être patient et s’entrainer régulièrement pour que cela (re)devienne naturel. Aussi, je vous encourage à continuer de pratiquer sans forcément attendre de résultat (surtout immédiat) car c’est cela aussi apprendre le lâcher prise 😉

    Bonne continuation à vous !

    Laurent

  • #1482

    Stagiaire
    Participant

    J’ai pratiqué la respiration ventrale trois fois mais je n’ai rien éprouvé de particulier… Pourtant vous sembler dire que cette respiration fonctionne très bien. Pouvez-vous m’aider à mieux comprendre ?

  • #1483

    Laurent Bertrel
    Admin bbPress

    Je pense que vous confondez la respiration ventrale que vous pouvez pratiquer pendant plusieurs minutes (c’est même l’une des conditions pour éprouver des sensations agréables si vous n’avez pas l’habitude de respirer consciemment de cette manière-là) et la technique de respiration zen de « purification » qui est à réaliser trois fois. En effet, pour cette technique là l’échange gazeux oxygène / co2 est si intense qu’il peut provoquer un étourdissement voire, des maux de tête. C’est la raison pour laquelle il est limité à trois fois (c’est aussi une manière de voir les choses : une fois pour faire, une fois pour apprendre, une fois pour oublier).
    Par contre, pour la respiration ventrale, il est bon de pratiquer pendant plusieurs minutes… Essayez à nouveau sans vous limiter à trois fois seulement et je suis certain que le résultat sera cette fois beaucoup plus positif et bénéfique 😉

  • #1618

    Stagiaire
    Participant

    Bonjour,
    Lors de l’animation d’une séance, comment vérifier que la cliente réalise correctement l’exercice ?
    Merci.

  • #1619

    Laurent Bertrel
    Admin bbPress

    Bonjour,
    La vérification lors d’une séance n’est normalement pas nécessaire à condition d’avoir bien expliqué l’exercice et de l’avoir fait testé par le client juste avant de pratiquer (donc au début de la séance).
    Si l’on travaille la respiration ventrale, il est idéal au départ d’utiliser les mains (son ventre doit vraiment bouger et plus que sa cage thoracique).
    Notez que vous pouvez ouvrir les yeux de temps en temps histoire de vérifier que tout semble fonctionner et éventuellement de corriger le sens de la respiration si cela est nécessaire (d’une manière subtile, juste en expliquant à nouveau l’exercice, ce que vous avez normalement fait lorsque vous proposez au client de lancer la respiration ventrale).
    Enfin, le temps de la lecture en fin de séance est aussi un moment où vous pouvez vérifier à nouveau que l’exercice est bien compris. Mais restez toujours patient avec votre client car même s’il comprend mentalement le déroulement de l’exercice, il n’est pas rare que l’appropriation demande de la pratique (l’inviter à pratiquer entre deux séances est ainsi souvent une bonne idée).
    Bonne pratique à vous et à bientôt pour une nouvelle question ;-).
    Bien cordialement,
    Laurent

  • #2660

    Stagiaire
    Participant

    Je n’arrive pas à respirer par le ventre… et cela m’énerve plus que cela me calme. Que faire ??????

  • #2661

    Laurent Bertrel
    Admin bbPress

    Bonsoir,

    La première chose à faire est de prendre conscience qu’un nouvel apprentissage est toujours difficile au départ. Je suis certain que votre respiration ventrale n’est pas si catastrophique que vous le pensez puisque la respiration part naturellement du ventre. Il faut donc juste prendre votre temps et surtout être patient et bon avec vous-même… Vous n’avez pas appris à marcher en une journée, n’est-ce pas ?! Eh bien il vous faut vous entraîner encore un peu avant d’encore mieux maîtriser cette technique un peu compliquée au départ, puis de plus en plus simple à utiliser jusqu’à devenir totalement naturelle.

    Reprenez la vidéo de présentation de la technique et essayez à nouveau, au calme, tranquillement. Vous avez le temps et c’est le bon moment de travailler aussi sur votre patience et le lâcher-prise puisqu’il s’agit là d’un objectif principal de notre formation 😉

    Bonne continuation à vous et à très vite pour la suite !

    Bien cordialement,

    Laurent

  • #3560

    Stagiaire
    Participant

    Bonjour Laurent,
    Pourquoi est-il bon d’être sonore pendant un exercice de respiration ?

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 an et 11 mois par  Stagiaire.
  • #3562

    Laurent Bertrel
    Admin bbPress

    Bonjour,

    Avant de parler de la sonorité dans la respiration, je reviens sur ce que j’ai pu observer sur votre belle prestation.
    Au sujet de la respiration n’oubliez pas d’indiquer dès le départ, puis pendant l’exercice, qu’elle doit se faire par le ventre qui se gonfle (à l’inspire) et se dégonfle (à l’expire). Là j’ai observé que la respiration est haute (chez vous aussi), ce qui n’est pas vraiment aidant.

    Dans la vidéo que j’ai eu le plaisir de découvrir, l’exercice de la respiration synchronique est parfaitement expliqué et il serait encore plus efficace, à mon avis, avec une respiration ventrale, d’où l’intérêt de réaliser l’exercice de la respiration ventrale juste avant et non après ;-).

    Là aussi, comme pour la contraction corporelle, n’hésitez pas à être un peu « bruyante » (surtout sur l’expire pour montrer concrètement ce qu’est l’allongement de l’expiration) afin d’inviter l’autre à mettre aussi le soufflet en place. Vous vous souvenez de la métaphore du soufflet : petit soufflet = petite flamme. Grand soufflet = grande flamme (donc beaucoup d’énergie, de chaleur, de lumière…).

    Bonne respiration à vous et n’oubliez pas de prendre consciemment de temps en temps le temps de souffler !

    Bien à vous,

    Laurent

  • #10994

    Stagiaire
    Participant

    Bonjour Laurent,

    En sophronisation et dans les exercices de respiration ventrale, faut-il expirer par le nez, la bouche ou cela n’a pas d’importance ?

  • #10995

    Laurent Bertrel
    Admin bbPress

    Bonjour,

    J’espère que vous avez passé un excellent week-end 🙂

    Avez-vous testé les différentes formules ? Qu’en avez-vous pensé ? L’expérimentation vous permet justement de répondre à ce type de question 😉

    D’une manière générale cela va dépendre de votre objectif. S’il s’agit d’aller vers la détente donc dans un cadre de relaxation, l’expiration par la bouche sera souvent plus aidante.
    En fonction de l’objectif l’idée pourra par exemple être d’alllllonger l’expire pour plonger plus profondément vers la détente ou bien d’expirer bruyamment et d’une manière plus tonique pour éliminer la négativité.

    Donc cela importe et il convient d’identifier l’objectif pour avoir une réponse plus complète.

    Bien amicalement,

    Laurent

  • #11251

    ducobuanne
    Participant

    Bonjour Laurent,

    Je viens de lire les différents messages qui ont été posté sur le sujet, et je suis rassurée de ne pas être la seule personne à éprouver des difficultés pour effectuer cet exercice de respiration 🙂

    Je commence à pouvoir respirer en gonflant à l’inspire et en dégonflant à l’expire, mais je me demande s’il y a une durée pour l’inspire et une pour l’expire ?
    Quand je te « suis » sur la vidéo, je suis toujours plus rapide (car je suis à bout de souffle). Je ne sais pas (encore?) inspirer aussi longtemps que toi. Je suppose que cela vient avec la pratique ?

    Merci beaucoup 🙂

  • #11287

    Laurent Bertrel
    Admin bbPress

    Bonjour Anne,

    Effectivement, comme nous l’avons déjà évoqué dans nos précédents échanges par e-mails, tout vient avec la pratique et aussi avec un peu moins de questions 😉

    L’idée dans une telle formation est d’apprendre à débrancher le cerveau pour arrêter le flot des questions et des pensées qui empêche le lâcher-prise et la prise de conscience notamment de ses sensations.

    L’important est de te concentrer sur chaque petite victoire. Tu ne pouvais absolument pas respirer par le ventre il y a quelques heures encore et maintenant tu y arrives. Donc bravo ! Prend le temps de savourer cette belle victoire et de laisser à ton corps, à ton mental, le temps d’enregistrer ce qu’ils viennent d’expérimenter 🙂

    D’une expérimentation à l’autre, d’une victoire à l’autre, d’un enregistrement à l’autre, les choses bougent d’elles-mêmes, sans volonté de l’esprit qui comprend qu’il perd de son pouvoir. Donc il fait tout son possible pour le reprendre… et hop, une nouvelle question pour lui redonner de « l’importance ».

    On éprouve tous des difficultés à faire quelque chose de nouveau et surtout à changer… C’est là un enjeu important et c’est pourquoi j’indique toujours que cette formation doit s’envisager tout d’abord dans le cadre de son développement personnel.

    Nous l’avons déjà évoqué ensemble, tu aimes aller vite (ici aussi : je suis toujours plus rapide). Cela a parfois un avantage et parfois c’est un inconvénient. L’idée est donc d’apprendre à ralentir le mouvement, d’aller moins vite, sans prise de tête, et par la pratique régulière tout arrive… Je t’invite donc à nouveau à travailler sur ta patience et sur la bienveillance envers toi-même 🙂
    Savoir se remercier pour les efforts réalisés dans le but d’aller mieux, encore une chose importante 😉

    Pour résumer, bravo pour tes efforts et ta persévérance qui commence déjà à payer. Reste maintenant à continuer de pratiquer tranquillement et régulièrement pour avancer à ton rythme (sans oublier de ralentir lorsqu’il le faut), développer tes capacités/potentiels et ainsi mieux t’approprier une technique pour ton propre bénéfice.

    Et surtout… amuse-toi bien !!!!

    Bonne pratique et à bientôt !

    Bien amicalement,

    Laurent

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.