Définition Gestalt thérapie et Daseinsanalyse

Qu’est-ce que la Gestalt thérapie ?

Définition et présentation de la gestalt thérapieLa gestalt (mot allemand signifiant forme), basée sur la psychologie humaniste, a été créée dans les années 1940 par le médecin spécialiste en neuropsychiatrie et psychanalyse Friedrich Perls (1893 – 1970).

Ce n’est qu’en 1968, après de longues années à « prêcher dans le désert » et de mise à l’écart du monde de la psychanalyse pour ses théories, que la gestalt prend son envol et que F. Perls, alors reconnu comme un génie de la thérapie, va inspirer de nombreuses personnalités :

  • Alexander Lowen (Analyse bio-énergétique),
  • Eric Berne (AT),
  • John Grinder et Richard Bandler (PNL),
  • Gregory Bateson (école Palo Alto)…

Approche globale et unifiante, la gestalt intègre les différents niveaux de l’être :

  • physique,
  • mental,
  • affectif,
  • spirituel

et cherche à rendre sa « totalité » à l’individu « désunit », car porteur d’une série de besoins insatisfaits.

La gestalt va donc aider le sujet à mobiliser ses ressources de manière à rendre conscientes toutes ses contradictions et à lui permettre de les réduire de lui-même.

→ Voir aussi psychanalyse et psychothérapie.

Les livres de F. Perls sur la gestalt thérapie

  • Manuel de gestalt thérapie de F. Perls aux éditions Esf.
  • Gestalt thérapie T1 – la théorie + Gestalt thérapie T2 – la pratique de F. Perls aux éditions Alain Stanke.

Présentation de la daseinsanalyse

La daseinsanalyse en quelques mots

Cette thérapie analytique (nommée également analyse existentielle) de type long qui prend sa source dans la daseinsanalytik de Martin Heidegger (1889 – 1976 : lui-même inspiré par son maître Edmund Husserl, 1859 – 1938), est créée dans les années 1940 par les docteurs en médecine :

  • Ludwig Binswanger (1881 – 1966)
  • et Roland Kuhn (1912 – 2005).

Le psychothérapeute (le daseinsanalyste), conduit l’individu en souffrance dans son épreuve d’impuissance, d’incapacité à exister, à s’interroger sur l’Être, l’existence, la présence contenue dans un seul mot allemand :

Dasein (das Dasein : l’être-là).

Par l’interrogation sur le fondement de ces perceptions, l’analyse existentielle va à l’essence des choses et propose à l’analysant (le patient) d’accéder à la faille de son être pour restaurer son pouvoir-à-être, pour s’ouvrir à l’existence.

→ Voir également psychanalyse.

Bibliographie sur la daseinsanalyse

  • Analyse existentielle et psychanalyse freudienne de L. Binswanger aux éditions Gallimard.
  • Introduction à l’analyse existentielle de L. Binswanger aux éditions Minuit.
  • Les problèmes fondamentaux de la phénoménologie + Questions I et II + Questions III et IV de M. Heidegger aux éditions Gallimard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *