Dictionnaire en ligne

Distanciel ou distantiel ? Présentiel ou présenciel ?

Distanciel ou distantiel ? Présentiel ou présenciel ?

Distanciel ou distantiel ? Présentiel ou présenciel ? L’orthographe française réserve souvent des surprises.

Mais rassurez-vous, il n’est pas nécessaire d’être prof de français pour utiliser la bonne orthographe.

Voyons plutôt…

Distanciel ou distantiel ?

Puisque vous êtes sur cette page, vous vous demandez, comme je l’ai également fait, s’il faut écrire distanciel ou distantiel pour parler de l’enseignement à distance.

Et bien, sans plus de suspens, il semble bien que la bonne orthographe soit distanciel.

Pourquoi ?

Pour avoir une réponse à cette seconde interrogation, répondons d’abord à la question faut-il écrire présentiel ou présenciel ?

Présentiel ou présenciel ?

Distanciel ou distantiel, nous avons tranché, du moins pour l’instant.

Puisque nous nous sommes arrêtés sur distanciel, il serait logique (à chacun la sienne) d’opter pour présenciel.

Logique, mais pas français, car c’est finalement présentiel qu’il convient d’utiliser.

Le dysorthographique que je suis vous dira bien volontiers :

« Mais pourquoi est-ce toujours si compliqué d’écrire en français ? »

Car oui, pour d’autres langues, c’est différent !

Par exemple, en allemand, on écrit ce que l’on entend, d’où une certaine facilité, au moins à ce niveau.

Parce que niveau règles, la langue allemande possède aussi son arsenal…, et pas des moindres.

Bon, revenons à nos moutons, et essayons de saisir le pourquoi du comment.

Formation en ligne

Nos formations

en ligne & à distance

D’où viennent ces néologismes ?

D’abord, est-ce que les créateurs de néologismes pensent aux personnes comme moi souffrant de troubles « dys » ?

Bien sûr que NON !!!

Ou alors… il y a perversion…, mais cela est un autre sujet.

Alors pourquoi (em)brouiller les pistes ?

Sans doute pour se targuer d’être un expert, car il faut beaucoup d’expertise pour s’y retrouver.

Alors on complique, on alambique, on ajoute sa science, on fait dans le superfétatoire, pour mieux expliquer ensuite pourquoi il est indispensable de faire appel à un expert pour comprendre.

C’est logique… Quand on est expert, il faut bien prouver qu’on l’est pour le rester !

Cela ressemble presque à l’argumentaire d’un bonimenteur à la foire aux cochons vous expliquant pourquoi ce qu’il vous vend est si indispensable 🙂

Ceci dit, créer un mot semble si facile.

Il suffit d’ajouter un suffixe, ici « iel », et hop, le tour est joué.

Mais c’est bien plus compliqué que cela, parole d’expert !

En effet, certains experts disent que présentiel vient de l’anglais presential, et qu’il faut logiquement l’écrire avec un « t », non un « c ».

D’ailleurs, c’est logique puisque présent s’écrit aussi avec un « t ».

Comme il y a anglicisme à la base de ce néologisme, il y a forcément résistance au pays des irréductibles Gaulois, mais, là aussi, c’est un autre sujet.

D’autres experts, peut-être les mêmes, allez savoir, disant que distanciel s’écrit avec un « c » et non un « t », puisque ce nouveau mot a été construit sur la base de distance.

On enlève une lettre, on ajoute un suffixe, facile le français !

Avec cette logique, nous pourrions aussi dire que présentiel pourrait s’écrire présenciel, puisqu’il vient de présence…

Présence / distance VS Présent / distant

Mais, car il y a un mais, je ne suis pas un expert, et je n’ai pas mon mot à dire.

Distanciel ou distantiel ? Autre possibilité ?

Au fait, pourquoi devoir choisir entre distanciel ou distantiel, puisqu’il existe déjà, depuis des décennies, un intitulé simple qui est « enseignement à distance » ?

Tout le monde comprend ce qu’est l’enseignement à distance, et pourtant on se sent obligé de créer distanciel ou distantiel… comme pour répondre à présentiel ou présenciel…

Comme pour rendre la méthode plus moderne, à l’image du logiciel, et des nouvelles technologies de l’information de la communication, TIC pour les intimes, pour les initiés, pour les experts…

L’enseignement distanciel, pourquoi pas aussi distancialisé (soyons fous pour ne pas devenir dingues ;-), devient tendance, donc bien plus facile à vendre, parole de bonimenteur !

L’enseignement à distance quant à lui devient démodé, comme les cours par correspondance à une autre époque.

Finalement, pourquoi l’expert devrait-il avoir le dernier mot ?

Pourquoi ne serait-il pas normal que l’on puisse choisir, comme on le fait par exemple pour le beau métier d’auteur au féminin :

  • auteur,
  • auteure,
  • autrice…

Allez… inutile de balancer votre logiciel, optez donc pour une formation :

  • distancielle (on dit aussi formation en distanciel ; nom invariable contrairement à l’adjectif),
  • à distance,
  • en ligne (on dit aussi e-learning),
  • en présentiel (ou stage),
  • mixte (un peu de présentiel et de distanciel ; on dit aussi blended learning ou encore apprentissage hybride)…

car l’important est de se former pour continuer d’apprendre, de progresser, d’évoluer, d’une manière ou d’une autre 🙂

Laurent est le fondateur d'Agoracadémie et l'administrateur du site, du blog et du forum. Il anime plusieurs formations sur Agoracadémie dont la formation certifiante en coaching, en gestion du stress, en PNL, en créativité, en sophrologie, en création d'entreprise...

2 Commentaires

  • vega

    Bonsoir,
    Lorsqu’il existe déjà des possibilités faciles en français pourquoi chercher dans une autre langue? Il suffit d’ajouter “En”présence et “à”
    distance. C’est un comportement stupide ou chacun semble se donner un genre particulier
    type “anglosaxon” plus proche des précieuses ridicules”
    Merci de m’avoir lu.

Laissez un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.