Dictionnaire en ligne

Tocophobie : définition & solutions

Tocophobie

Définition de la tocophobie

La tocophobie est la peur maladive de la grossesse et de l’accouchement.

Cette phobie peut se déclencher avant la grossesse en poussant les femmes à éviter, consciemment ou non, tout projet d’enfant.

Mais la tocophobie peut aussi survenir plus tardivement, c’est-à-dire en pleine gestation, en déclenchant un ensemble de symptômes relatifs aux risques de la grossesse et à la peur pathologique de l’accouchement.

Si ce trouble psychologique reste discret dans les médias, car la grossesse est forcément un moment merveilleux et systématiquement présenté comme tel, il n’en reste pas moins qu’on en parle de plus en plus, ce qui est une très bonne chose.

En effet, cela évite à la femme en grande souffrance, pas toujours enceinte, d’avoir à gérer sans aucune assistance ce tabou de mal vivre une grossesse ou de ne pas en avoir envie… du tout !!!

Ainsi, n’ayez pas peur d’en parler avec votre médecin ou votre gynécologue, car il existe des solutions efficaces pour éviter d’entraver le désir d’enfanter !

De plus, il pourra vous dire après diagnostic (et lui seul), s’il s’agit bien d’une tocophobie ou d’autre chose de moins redoutable.

Enfin, le simple fait d’en parler à un tel spécialiste pourrait tout simplement vous aider à passer ce cap difficile, sans obligation d’un accompagnement thérapeutique (voir ci-dessous).

Phobie de la grossesse et de l'accouchement

Qu’est-ce qu’une phobie ?

Une phobie est une peur irrépressible et injustifiée :

  • d’une situation (par exemple de la grossesse = tocophobie, ou bien des lieux publics = agoraphobie, ou de la foule = ochlophobie),
  • d’un objet (par exemple d’une arme à feu ou d’une personne armée = hoplophobie),
  • d’un animal (par exemple d’une araignée = zoophobie ou plus précisément arachnophobie),
  • ou encore de la réalisation d’une action (par exemple parler en public = glossophobie).

Il convient donc ici de faire la différence entre :

  • cette peur impossible à réprimer et enlevant toute capacité d’action rendant le phobique complémentent démuni (image de la personne paralysée à peine capable de crier sa panique),
  • et une crainte bien légitime de supporter une grossesse ou de l’avenir de son futur enfant (surtout en ces temps de crises sociales, sanitaires, climatiques…).

Dans le premier cas il s’agit d’une aversion très vive conduisant à la panique, dans le second plus d’une forte inquiétude générant de l’angoisse.

L’idée n’est pas ici de minimiser quoi que ce soit, puisque les deux phénomènes apportent une grande souffrance, mais simplement d’inviter à la réflexion pour essayer de déterminer au mieux votre cas.

Cela est important pour ensuite trouver votre solution.

Formation en ligne

Peur d’avoir un enfant ?

Et si la solution étant dans notre capsule vidéo en ligne ?

Les solutions à la tocophobie

Il existe plusieurs types de thérapies susceptibles de vous aider à supprimer la tocophobie et plus généralement une phobie ou une crainte engendrant une souffrance.

Globalement, vous avez le choix entre une thérapie brève et une bien plus longue de type analytique.

La thérapie analytique

La psychanalyse fait partie des thérapies longues, voire très longues, puisqu’elle dure généralement plusieurs années (et même plusieurs décennies à l’image d’artistes bien connus).

L’idée serait ici de travailler sur votre histoire familiale dans le but de vous libérer notamment de cette phobie.

Le travail est long, car complexe, et une intervention rapide risquerait simplement de déplacer le symptôme, non de régler définitivement le problème.

La psychothérapie

La psychothérapie fait normalement partie des thérapies longues, même s’il est tout à fait possible d’avoir un passage finalement bien plus court qu’on ne l’imagine au départ.

Elle peut prendre plusieurs formes et celle qui se développe le plus actuellement est la thérapie comportementale et cognitive, que l’on nomme également TCC.

Cette dernière semble effectivement apporter des solutions efficaces sur les phobies simples.

L’idée est ici de proposer une désensibilisation progressive en mettant le patient en situation grâce à une protection suffisamment solide pour désensibiliser et non renforcer la peur.

La thérapie brève

Comme son nom l’indique, la durée est relativement courte, mais elle reste à définir en fonction de la gravité du symptôme.

Une phobie simple ou une crainte passagère peuvent ici trouver une solution rapide à leur souffrance.

Beaucoup de méthodes proposent ce traitement rapide comme :

Vous pouvez très certainement trouver des thérapeutes (PNListe, psychogénéalogiste, etc.) proches de chez vous, mais si cela n’est pas possible, la solution pourrait se trouver dans l’une de nos capsules de formation en ligne que nous vous invitons à découvrir dès maintenant !

→ Voir la capsule vidéo nommée : « pourquoi j’ai peur d’avoir un enfant alors que j’aimerais ? » Cette capsule est destinée aussi bien à la future maman qu’au futur papa qui peut bien entendu avoir peur (jusqu’à la panique) de son futur rôle.

Laurent est le fondateur d'Agoracadémie et l'administrateur du site, du blog et du forum. Il anime plusieurs formations sur Agoracadémie dont la formation certifiante en coaching, en gestion du stress, en PNL, en créativité, en sophrologie, en création d'entreprise...

Laissez un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.